OnlyLyon - 2016 : Dossier de presse

Toutes les vidéos

Aide

Collapse

Uncollapse

2012_tarentelle-stephane-rambaud-01.jpg
Nuit-4_Rodahd--HDwww.b-rob.com_03.jpg Les Nuits Sonores investissent les friches industrielles
Confluence-copyright-J.-LCone-9.jpeg La Sucrière est un lieu incontournable d‘événements

Le saviez-vous ?

La maison de la danse devrait installer un nouveau lieu de résidence, de répétition et de création complémentaire de son lieu de spectacles du 8e arrondissement, dans l’ancien musée Guimet dont l’architecture et la verrière ont fait rêver des générations de visiteurs. Ceci pour que Lyon continue à être un lieu de création et de diffusion pour la danse, sous toutes ses formes contemporaines, classiques, hip hop jusqu’au cirque...

100 000

C’est le nombre de participants aux Nuits Sonores chaque année.

Lyon, ville de création

cityofartfleur.jpg
L’arbre à fleur de Jeong-Hwa Choi

Le saviez-vous ?

Plus de 300 oeuvres d'art sont installées un peu partout dans le Grand Lyon : places, métros, parkings... La plus emblématique ? Le “Flower Tree” du Coréen ChoiJeong‑Hwa, situé sur la Presqu’île.

Le saviez-vous ?

La Fête des Lumières est financée à hauteur égale par la Ville de Lyon, et par des partenaires privés rassemblés au sein d’un club depuis 2002. Un mode de financement unique en son genre pour un événement d’une telle ampleur. En 2014, 71 partenaires institutionnels et privés ont participé au financement de cette grande fête populaire.

cityofart-Gilles-Caillot.jpg
Retour En avant

Des événements internationaux qui donnent le tempo

Tout au long de l’année, Lyon vit au rythme d’événements culturels de notoriété internationale, qui font bouger la métropole. Ces rendez-vous, remarqués pour l’excellence artistique de leur programmation, donnent toujours une place de premier plan à la jeune création, qui trouve dans ces grandes rencontres un effet tremplin.

Lyon, ville de création


Biennale de la danse : le plus grand défilé d’Europe


En créant la Maison de la danse, puis la Biennale de la danse, son fondateur Guy Darmet a fait de Lyon un territoire de danse. Toutes les années paires, au mois de septembre, la cité vit au rythme de créations mondiales et de performances dans l’espace urbain : bals, cours de danse gratuits et pour le plus grand nombre.


L’un des temps fort de cette biennale : son !défilé dans les rues de Lyon. Inspiré du carnaval de Rio, c’est la plus grande parade chorégraphiée d’Europe. Plus de 4 000 amateurs répètent pendant de longs mois avec des professionnels pour proposer un spectacle original. Un rendez‑vous populaire qui réunit plus de 200 000 spectateurs à chaque édition. Mourad Merzouki, créateur de la compagnie de hip‑hop Käfig, partage la codirection artistique de ce défilé avec Dominique Hervieu, ancienne directrice de Chaillot (Paris) devenue directrice de la Maison de la danse en 2011.


Le saviez-vous ?


Depuis plus de 30 ans, la Maison de la danse est un lieu unique dédié à toutes les esthétiques de danse. Un vrai succès public avec ses 170 000 spectateurs pour applaudir des artistes à l’image de Carolyn Carlson, Philippe Decouflé, Saburo Teshigawara, Dada Masilo…


Les Nuits Sonores : un laboratoire d'expériences mondiales


Les Nuits Sonores se sont imposées comme un des plus grands événements européens consacrés aux musiques urbaines, avec 100 000 participants chaque année. Lancé en 2003 par l’association Arty Farty, ce festival accueille des artistes du monde entier et se déroule dans des lieux hétéroclites : rues, friches industrielles, institutions culturelles... Avec des concerts originaux : nuits festives, apéros sonores, mini sunday pour une programmation plus familiale...


En chiffre


Le directeur des Nuits Sonores, Vincent Carry, a également mis en place en 2011 un European Lab. Cette plate‑forme pour l’innovation culturelle permet de connecter les acteurs culturels, politiques, économiques et médiatiques.
Un rendez‑vous qui a pour objectif de devenir un think tank d’envergure européenne et internationale.


DOSSIER DE PRESSE

description de l’imageTélécharger le dossier de presse Nuits Sonores


L’unique Biennale d’art contemporain de France


La Biennale d’art contemporain, lancée au début des années 90, fait aujourd’hui partie des cinq biennales les plus importantes du monde avec plus de 200 000 visiteurs en quatre mois.


Chaque année impaire, un commissaire de notoriété internationale est invité à diriger cet événement. Après l’Argentine Victoria Noorthoorn en 2011, puis l’Islandais Gunnar B. Kvaran en 2013, c’est en 2015 l’Américain Ralph Rugoff qui a fait venir à Lyon des artistes du monde entier.


Deux autres événements ont lieu à la même période : “Rendez‑Vous”, en partenariat avec le Musée d’art contemporain de Lyon (MAC), l’Institut d’art contemporain de Villeurbanne (IAC), et l’École nationale des beaux‑arts, présente le travail de jeunes artistes régionaux et internationaux. Tandis que Docks Art Fair, foire internationale consacrée à la vente d’œuvres d’art, s’est imposée comme un événement majeur.


Lieu phare de l’art contemporain à Lyon : le Musée d’art contemporain, conçu par l’architecte Renzo Piano au cœur de la Cité internationale. Cette institution accueille chaque année des expositions temporaires inédites (Ben, Andy Warhol, Keith Haring…), qui attirent près de 170 000 visiteurs.


Enfin, l’art contemporain s’installe dans des endroits plus insolites durant la Biennale : usine désaffectée, église, chaufferie... La plus grande exposition se déroule à la Sucrière, ancien entrepôt de 7 000 m2 situé dans le quartier de Confluence. Un site atypique qui a été totalement réaménagé pour devenir un lieu incontournable de cette biennale.


Consulter le site de la Biennale


Le saviez-vous ?


Fête des Lumières : l’événement populaire et créatif par excellence


À l’origine célébration populaire, la Fête des Lumières est devenue l’un des plus grands rassemblements festifs mondiaux avec plus de 3 millions de visiteurs en quatre jours. L’occasion de découvrir une centaine de créations lumineuses installées dans la ville ou projetées sur les façades des bâtiments les plus emblématiques, qui transfigurent la ville.


La fêtes des Lumières en images


Chaque année, des concepteurs de renom participent à l’événement. Car la Fête des Lumières est un véritable tremplin artistique. Depuis 2008, une trentaine d’œuvres créées pour la Fête des Lumières ont été présentées dans une vingtaine de festivals du monde entier.


Le saviez-vous ?


Ce rôle de tremplin s’est traduit par la création du premier rendez‑vous international de la création lumière : le Lyon Light Festival Forum, un rendez‑vous qui se déroule pendant les festivités, et qui permet de mettre en relation officiellement les villes ou les organisateurs d’événements avec des artistes et des concepteurs de lumière.


Consulter le site de la fête des Lumières


Quand la littérature envahit Lyon


Trois grands événements littéraires rythment la vie culturelle de la métropole et contribuent à son rayonnement.


Quais du Polar. Lancé en 2005 à Lyon, le festival international Quais du Polar accueille 60 000 visiteurs chaque année. De nombreux auteurs étrangers ont déjà participé à cet événement : Michael Connelly, Harlan Coben, Patricia Cornwell, Camilla Läckberg, James Ellroy... Pendant quatre jours en avril, le public peut aller gratuitement à la rencontre de ces auteurs de renom.


Festival de la BD. Créé en 2006, ce festival rend hommage à la bande dessinée à travers des rencontres, dédicaces, expositions... Pendant un mois, les dessinateurs et leurs héros investissent rues de Lyon et institutions culturelles.


Assises internationales du roman. Lancées il y a sept ans, les Assises internationales du roman sont organisées conjointement par le quotidien Le Monde, la Villa Gillet et Les Subsistances. Durant le printemps, de nombreux événements se déroulent autour de la littérature en présence d’écrivains du monde entier : lectures, rencontres, tables rondes... Objectif : ouvrir le débat sur des questions de société avec l’intervention d’écrivains mais aussi de penseurs, scientifiques et comédiens. Des débats relayés notamment par les médias Arte et France Inter.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

ONLY.ban.blocSplashscreen.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même