OnlyLyon - 2016 : Dossier de presse

Toutes les vidéos

Aide

Collapse

Uncollapse

Lyon-depuis-chartreux-2005Muriel-ChauletVille-de-Lyon-copie.jpg

Herzog & De Meuron

herzogetdemeuron.jpg

La Confluence du Rhône et de la Saône est la raison d’être de Lyon

L’agence d’architecture Herzog & de Meuron réalise la seconde phase du projet Lyon-Confluence.

"La Confluence du Rhône et de la Saône est la raison d’être de Lyon. Dès le 1er siècle av. J.‑C., les Romains établirent des fortifications à l’endroit exact où la Saône traverse la chaîne de collines, à l’ouest de la ville, pour se jeter dans le Rhône. Lyon se développa ensuite en direction de l’est, d’abord sur la péninsule inscrite entre les deux cours d’eau. Une fois la Presqu’Île occupée, la ville s’étendit au‑delà du Rhône sur la plaine orientale.

Non seulement le développement urbain suit la logique de l’environnement naturel, mais la typologie du bâti réagit aux conditions topographiques du lieu. Les constructions des collines se distinguent de celles du bord de l’eau, et celles bordant le Rhône de celles de la Saône. L’identité de Lyon réside ainsi dans la relation directe entre architecture et nature. Ce n’est qu’au XXe siècle, lorsque la ville commença à s’étendre sur la plaine
– sans contraintes naturelles – qu’apparurent des typologies urbaines interchangeables avec n’importe quelle autre ville.

Lyon se caractérise principalement par la dense urbanisation de ses berges et de nombreux ponts les reliant. Le long de la Saône, l’adjonction d’édifices de hauteurs variées crée une façade expressive soulignée par la courbure du cours d’eau. Une échelle monumentale domine les rives du Rhône. De vastes édifices solitaires, tels que l’Hôtel‑Dieu ou une piscine publique plus récente, reflètent la largeur du fleuve. Les gravures historiques démontrent l’importance de l’eau dans la vie de la ville.

La péninsule elle‑même présente une grande homogénéité, avec son axe unique qui constitue une épine dorsale le long de laquelle s’alignent les monuments et places principales, de l’Hôtel de Ville à la place Bellecour...

Les collines vertes de l’ouest, les balmes, dominent la ville et les deux cours d’eau. Ces collines idylliques appartiennent également à l’image d’ensemble de Lyon. Elles constituent un arrière‑plan pittoresque, une silhouette couronnée par la basilique.
La plupart des vues à vol d’oiseau qui jalonnent l’histoire de la ville y furent réalisées."

ONLY.ban.blocSplashscreen.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même